Ibk appelle à des prières inutiles et de résignation.

Depuis quelques jours, Ibk sollicite la mobilisation générale des leaders religieux musulmans et chrétiens ainsi que des Maliens adeptes de ces deux religions pour supplier Allah, par des prières, afin qu’il ramène la paix dans le pays.

 

Par mépris pour les traditionalistes, restés fidèles à la Vision ancestrale du Monde, Ibk n’a même pas émis une parole en leur direction.

 

C’est que, ignorant totalement l’histoire des religions, Ibk s’obstine à croire à la magnanimité d’Allah pour toutes les Créatures Pensantes et Parlantes.

 

Or, à l’évidence, Allah n’a pas inscrit les Noirs dans son programme d’aide aux Existants Pensants et Parlants.

 

Une petite démonstration destinée, non pas à convaincre Ibk, mais à susciter la réflexion salutaire chez lui et chez tous les sceptiques.

 

Quand il répondait aux noms de Jehovah-Yahveh-l’Éternel, Allah a permis à son autre prophète, Nuhun (Noé) de proférer les terribles propos ci-dessous :

 

« Maudit soit Canaan ! Qu’il soit l’esclave des esclaves de ses frères ! Béni soit l’Éternel ! Dieu de Sem et que Canaan soit leur esclave ! Que Dieu étende les possessions de Japhet, qu’il habite dans les tentes de Sem que Canaan soit leur esclave. » Genèse, chapitre 25 à 27)

 

Pour les « pas-du-tout-informés », Canaan est le petit fils de l’ivrogne Nuhun (Noé) et l’aîné du troisième fils de ce dernier, Cham, qui a découvert et s’est moqué de sa nudité quand il l’a trouvé totalement saoul sous sa tente.

 

Le Rabin Elie Munk, exégète et commentateur renommé du Pentateuque, révèle le sens qu’il dit symbolique de ces paroles négrophobes de l’ivrogne Nuhun (Noé) :

 

« Les paroles que Noé adressa à ses enfants, eurent, cependant, une portée historique universelle.qui est due au fait que les trois fils devinrent, après le déluge, les pères de l’humanité. Sem fut l’ancêtre des peuples sémitiques, Cham celui des populations essentiellement africaines et Japhet fut l’ancêtre des nations indo-européennes ou aryennes….

 

… Les enfants de Cham. Ils constituèrent les peuplades d’Égypte ; d’Éthiopie, de Somalie et de Canaan, dont les diverses familles se répartissent en plusieurs régions de l’Afrique, de la Phénicie et de la Palestine.

 

La couleur noire de cette race est considérée comme une punition divine infligée à l’ancêtre Cham à la suite de sa corruption morale et de son grave péché vis-à-vis de son père.1 »

 

Le Coran, dont les fondements reposent à 70 voire 80 % sur ceux de la Bible, Ancien et Nouveau Testaments confondus, reprend à son compte ce délire pseudo-mystique et ouvertement raciste de la Thora et de l’exégèse biblique et chrétienne.

Le monde entier, sauf les Noirs principales victimes expiatoires, sait que ce sont ces paroles de l’ivrogne et totalement fictif Nuhun (Noé) qui ont justifié et qui continuent de justifier l’incroyable infériorisation des Noirs, acceptée sinon intériorisée par nombre d’entre nous.

 

Le monde entier, sauf les Noirs principales victimes propitiatoires, sait que toute l’histoire de l’ivrogne Nuhun (Noé) est une autre page du volumineux et mauvais récit historique qu’est la Bible, truffée de mensonges, d’arrangements de la réalité historique et de contre vérités non moins historiques.

 

Le monde entier, sauf les Noirs victimes désignées d’une soif de revanche infondée et ingrate à l’endroit du peuple kamite (noir) d’Égypte antique, bienfaiteur, dans tous les sens du terme, du peuple hébreux et de ses descendances sémites ; à savoir Juifs et Arabes.

 

La question cruciale que, au regard de ce qui précède, même un élève briefé de l’école sinistrée d’Alpha Umar Konaré et d’Amadou Tumani Turé est tenté de poser à Ibk est la suivante :

 

« Allah, qui a offert la dignité du peuple noir à la race blanche jusqu’à la fin du monde qu’il a créé, va-t-il se dédire et lui permettre de se soustraire du joug de ses maîtres ? »

 

Ibk est invité, urgemment, à sonder les attitudes et les comportements des Tuaregs et des Arabes sécessionnistes ; attitudes et comportements qui indiquent clairement qu’ils n’ont aucun doute sur la fidélité d’Allah à sa parole de faire de leur race une race dominante sur le peuple noir.

 

Eux aussi sont des musulmans et, de plus, ils sont les créateurs de cette religion qui a pour nom Islam.

 

Eux aussi prient quotidiennement Allah pour la satisfaction intégrale de leurs souhaits de domination sur les Noirs.

 

Et pour l’heure, force est de reconnaître que ce sont eux qu’Allah écoute. Et eux seulement.

 

Ibk doit s’interroger, avec lucidité, sur la stérilité patente des prières kilométriques, à longueur de journées, de semaines et de mois, faites avec la plus grande dévotion par les leaders religieux musulmans et chrétiens et par le citoyen lambda musulman.

 

Pas même un semblant de paix honorable pour le pays ne s’annonce encore à l’horizon !

 

Ibk est aussi invité à se demander pourquoi ses inchallahs sans fin continuent-ils de rencontrer un silence assourdissant de la part d’Allah.

 

Par ailleurs, une autre évidence se présente à la sagacité d’Ibk.

 

Tout en étant totalement convaincus qu’Allah ne cessera jamais d’agréer leurs désirs de domination, les Tuaregs et les Arabes indépendantistes continuent de s’armer toujours plus et toujours mieux.

 

Car l’adage judéo-chrétien ( ?) est, dans un certain sens, fondé qui dit « aide-toi et le ciel t’aidera ».

 

Ibk se doit de faire ce que ses compatriotes attendent de lui ; ils l’ont élu pour cela, entre autres missions.

 

Il est obligé d’« aider le Mali en donnant les armes nécessaires à son armée afin que le pays lui aussi obtienne l’aide qu’il est en droit d’attendre du monde invisible ».

 

Il faudra à Ibk ce courage des ennemis de notre pays. Choyer l’armée nationale en termes d’armements modernes de combat.

 

C’est le strict minimum duquel il ne peut se soustraire.

 

Mais il faudra qu’Ibk ait également l’audace honorable de suivre la voie de nos Ancêtres qui invoquaient leur Dieu, notre Dieu et non un Dieu étranger qui n’aurait que faire de leurs suppliques inutiles.

 

Ibk doit aussi avoir le cran, en appoint à l’armée nationale, de faire appel à nos chasseurs qui ne chassent pas que le gros gibier ainsi qu’à nos femmes de connaissances familières de la théurgie.

 

Ibk doit savoir que, en tant que garant de l’image de notre pays, il ne peut pas se permettre de donner au monde qui nous observe, l’idée même fugace d’un homme d’État à court d’idée pour inverser le faux tir du destin imprimé à la marche de son peuple.

 

En arriver à s’en remettre à Dieu, quelque soit le nom que ce dernier porte, ressemble fort à la résignation et au fatalisme, situations psychologiques inconnues de la Vision ancestrale négro-africaine qui est dynamique, toujours, et non statique, jamais.

 

 

Doumbi-Fakoly

Écrivain, chercheur.

 

1 Elie Munk : La Voix de la Thora-Genèse. Éd. Fondation Samuel et Odette Lévy, Paris 1981, page 105.

 

This article has 3 comments

  1. PRIERES INUTILES POUR DES DIEUX INUTILES

    La prière est un auguste aveu d’ignorance (V.Hugo)
    La prière existe sans doute depuis que Dieu et ses religions ont été inventés par l’homme pour exploiter la superstition humaine. Le mot prier se trouve 305 fois dans la Bible soit 135 fois dans le Nouveau Testament et 170 fois dans l’Ancien Testament. Le fait d’adresser des prières et des supplications à Dieu est pourtant un acte blasphématoire, un outrage à un Dieu qu’on prétend infiniment bon. Un Dieu qui exigerait une telle humiliation humaine ne serait qu’un être abject, méprisable, misérable, versatile, impuissant, quémandeur et dont le comportement serait dépendant des prières et supplications que des millions de croyants de différentes religions lui adressent. Dieu n’a de préférence pour personne et ne montre aucun favoritisme (Deutéronome 32:4; Psaumes 18:30. A quoi cela sert alors de prier pour réclamer un avantage par rapport aux autres? Chaque religion a ses prières spécifiques abêtissantes, humiliantes répétées sans cesse, par des gens pieux et superstitieux, toute leur vie, sans jamais se rendre compte de leur inutilité.
    Prières au choix
    Il y a des prières catholiques, protestantes, musulmanes, hindoues, bouddhistes, et celles de toutes les autres sectes fantaisistes et malfaisantes. Le choix est varié et inépuisable. Les croyants s’adressent à « leur dieu » pour les raisons les plus diverses et même les plus abjectes. L’égoïsme n’est généralement pas absent bien que la superstition domine dans ce genre d’exercice peu cérébral.
    Un Dieu anthropomorphe qui doit entendre des milliers de prières à la fois?
    Ce dieu, pour qu’il puisse entendre toutes ces prières insensées, devrait être un dieu anthropomorphe pouvant écouter des millions de prières à la fois et les individualiser, sans quoi elles ne serviraient à rien. Mais voilà  : l’immutabilité de ce dieu, pur esprit, le rend sourd et muet, inchangeable, inerte, sinon il serait constamment occupé à changer d’avis, selon le type de prières qu’on lui adresse et il ne serait pas différent de nous et dépendrait de nous. Autrement dit, il ne serait plus un dieu, mais un pauvre type qui attend qu’on lui dise ce qu’on voudrait qu’il fasse pour nous, lui n’étant pas capable de le savoir sans ces supplications et prières, soit par son manque d’imagination, soit par son manque de bonté, soit par sa vanité. Dans Malachie (1), on lit : « Je suis Dieu et je ne change pas », ce qui confirme bien entendu son caractère immuable. Vos prières superstitieuses ne peuvent donc pénétrer sa carapace blindée. Ce dieu est pourtant très versatile et capricieux, selon les saintes écritures qui sont la parole même de Dieu. Une prière exaucée serait la plus flagrante démonstration de la versatilité de Dieu dit l’écrivain, François Cavanna.
    Allah oblige les musulmans à s’humilier cinq fois par jour.
    Allah satisfaisant un souhait de Mahomet, exige qu’on se jette cinq fois par jours par terre, pour prier et l’adorer. N’y a-t-il meilleur symbole d’impérialisme musulman que l’image d’un peuple qui se prosterne cinq fois par jour vers l’Arabie, s’interroge Ibn Warraq dans «Pourquoi je ne suis pas musulman». (Ibn Warraq. 1999)
    Yahvé et Jésus se contentent de 1 à 3 humiliations par jour
    Dans Daniel 10, au verset 12, Daniel s’humilie devant Dieu, et seulement alors il a été entendu. Peut-on s’imaginer qu’un Dieu omniscient et bon, exige que ces créatures s’humilient, s’avilissent pour qu’il soit entendu.
    Une fois par jour au moins, le chrétien s’adressera à son Dieu, directement ou par l’intercession de la Vierge Marie, des saints, ou des anges. La prière de l’Angelus doit se faire 3 par jour. L’apôtre Paul dit : « prier sans cesse » 1 Th 5, 17. La loi judaïque oblige à prier trois fois par jour: le matin, l’après-midi et le soir (à la tombée de la nuit). Pourquoi les uns doivent s’humilier cinq fois par jour et les autres trois fois ou une fois par jour et pourquoi les uns doivent se courber jusqu’au sol (prosternation musulmane) et les autres s’agenouiller? Dans les deux cas c’est s’avilir, perdre sa dignité d’homme libre, se faire esclave de dieux et de gourous mythiques. Chaque dieu est adapté à sa religion qui a ses propres règles bizarres, étranges, et farfelues pour soumettre les fidèles et les exploiter.
    Les fidèles s’avilissent devant leur gourou
    Les religions inventent n’importe quoi pour se différencier et n’importe quelle fantaisie peut convenir. Devant qui les fidèles doivent-ils d’ailleurs s’agenouiller, se jeter sur le sol, s’humilier, montrer leur soumission ? Non pas devant leur dieu mythique et invisible, mais bel et bien devant leur curé, leur imam, leur rabbin, ou d’autres gourous des petites sectes, exploitant la superstition et jouissant de ce spectacle humiliant et révoltant de tous ces « fidèles soumis » qui implorent le Tout-Puissant, mais qui ne voient pas qu’il les ignore complètement. Ce spectacle contraire à la dignité humaine est une honte et une insulte à l’homo sapiens. Comment Dieu, s’il existait, pourrait-il accepter que ses créatures s’humilient ainsi par la prière, la prosternation, la mortification, la flagellation ? Ceux qui croient au panthéisme ou déisme ne doivent pas prier puisqu’il n’y a personne pour les écouter, leur dieu étant partout et nulle part et ne gouvernant pas ce monde.
    Allah envoie la nourriture à qui il veut, mais surtout pas aux millions d’êtres humains qui meurent de faim. YAHVÉ fait pleur le pain du haut du ciel
    Dieu (Yahvé) serait approchable et écouterait nos prières, selon le Psaume 65.2, et notre Père qui est aux cieux donne de bonnes choses à ceux qui le lui demandent, selon Matthieu (7.11), YAHVEH dit à Moïse : « Du haut du ciel, je vais faire pleuvoir du pain pour vous. » ” (Exode 16.4-5), .tout comme Allah qui envoie la nourriture du ciel et accorde la nourriture à qui il veut sans compte ni mesure, il distribue la nourriture à pleines mains à qui il veut (« ne tuez point vos enfants par crainte de pauvreté, Allah leur donnera la nourriture», dit le Coran) (2). La Bible ou le Coran seraient des textes divins, la parole de Dieu ou d’Allah. Rien n’est plus faux, rien n’est plus trompeur. Dieu ou Allah ne distribuent pas la nourriture à pleines mains, comme ils le prétendent dans les écritures saintes, parce que Dieu s’il existait respecterait sa parole, au lieu de répandre la famine de plus en plus dans ce monde surpeuplé, ferait pleuvoir des pains. Mais ce dieu criminogène sanguinaire, n’est qu’un prometteur de beaux jours et les miracles du thaumaturge Jésus ne se réalisent plus parce qu’ils ont été inventés. Les pauvres du monde entier qui meurent de faim, ont chaque jour la preuve irréfutable que ces promesses bibliques et coraniques ne sont que de saintes tromperies de Yahvé et d’Allah, et de tous les autres dieux mythiques. Malgré les supplications et les prières, ils sont frappés par la famine, la sécheresse, la désertification, les inondations, les ouragans dévastateurs, les maladies.
    Tous les dieux restent sourds et muets malgré les supplications et les prières de ceux qui croient qu’il existe
    Aucun dieu chrétien, musulman, juif ou hindou ne les entend. Aucun dieu n’a jamais apporté la moindre nourriture, aux enfants mourant de faim par centaines de milliers dans le monde (5 à 6 millions par an) quelles que soient les suppliques à Yahvé Allah ou Jésus, qui savait multiplier les pains et le vin, il y a deux mille ans et même arrêter le vent ou marcher sur l’eau. Le Tout-puissant et infiniment bon, se complaît dans son « immutabilité », son « inhumanité », et tout ce que la Bible ou le Coran font dire par leur dieu respectif n’est que tromperies, mensonges, des paroles vides de sens, des faux miracles et de fausses promesse pour des gens crédules. La religion exploite la crédulité humaine, comme les escrocs exploitent les gens crédules par divers artifices, pour s’enrichir.
    L’endoctrinement empêche l’homo superstitionis de réfléchir
    Apparemment « l’homo superstitionis » ne parvient pas à le comprendre, son esprit est aliéné par l’endoctrinement religieux, par lavage de cerveau. La religion est bien une aliénation mentale. Quand il s’agit de texte religieux, on croit n’importe quoi, même les plus grandes inepties ou idioties. Les trois livres saints disent qu’il faut haïr et tuer l’infidèle, néanmoins on vénère ces livres exécrables et immoraux. Tout autre livre aussi criminogène serait interdit à la publication. On est prêt à commettre des crimes crapuleux, à déclarer la guerre au nom de Yahvé ou d’Allah. Bush reçut ses ordres de Dieu. Jamais une protestation mondiale contre cette folie religieuse, contre ces livres saints qui sèment la haine entre les peuples.
    Le plan divin, le chaos et l’apocalypse
    Ce monde qu’on nous présente comme une merveille, avec des lois harmonieuses, est à la dérive. Le chaos y règne de plus en plus, et le Plan divin du Tout-Puissant n’est qu’un leurre, ce plan divin n’étant que l’Apocalypse annoncée : actuellement par la « surchauffe de la terre, la désertification, le manque d’eau et de matières premières ». On est donc loin d’un monde parfait créé par un être parfait. On plonge de plus en plus dans un monde infernal dans lequel les pires catastrophes sont annoncées par les physiciens, les météorologues, les futurologues ou les charlatans. Qui en est responsable ? Selon les saintes écritures, Celui qui gouverne l’univers, le maître absolu, le Tout-Puissant. Allah dit dans le Coran : « Aucun malheur n’atteint l’homme sans la permission de Dieu » (3). Ne cherchez donc pas plus loin l’origine de nos malheurs, c’est clair, c’est ce fameux Allah ou Yahvé, ou Jésus. Ils ne le cachent pas. On sait donc que le Dieu omniscient et tout-puissant, envoie les tsunamis, les tremblements de terre, les incendies et inondations, les incendies, les maladies (comme les dix plaies d’Égypte – Exode 7-12). Il sait d’avance ce qu’il va nous infliger et Jésus le confirme: pas un seul passereau (moineau) ne tombe à terre sans la volonté de votre Père. (Matt. 10:29) et jésus menaça le vent et dit à la mer: Silence-tais-toi? Et le vent cessa et il y a eu un grand calme. (Marc.4:39). Le tsunami dans l’Océan indien fit 250.000 morts, pourquoi Jésus, le thaumaturge, ne l’arrêta pas?

    J’ignore si Dieu existe, mais il vaudrait mieux, pour son honneur, qu’il n’existât point » Jules Renard Journal 26.1.1906)
    J’ajouterais à cette citation qu’il vaut mieux aussi pour nous que ce Dieu biblique, cruel, n’existe pas, ni son Fils qui veut nous tuer et nous expédier en enfer. Al Gore, ce fils de pasteur, qui est si pieux, fait le tour du monde pour nous le confirmer aussi. Il annonce dans son film « An Inconvenient Truth », que l’apocalypse est proche. Il était un peu trop oublié, rien de mieux que d’annoncer l’apocalypse pour se rappeler au peuple américain dévot et bigot. On appelle cela alors le plan divin. Pourquoi 97 % d’Américains croient-ils dans un Dieu infiniment bon, alors que leur ex-vice-président fait le tour du monde pour annoncer que le Plan divin n’est qu’un plan chaotique, celui de l’apocalypse imminente. Des milliards de croyants de toutes les sectes répandues sur la terre prient chaque jour, pour ne plus être accablés de tous les maux possibles et imaginables qui leur sont envoyés par l’Infiniment Bon? On perdrait la foi pour moins, mais un croyant endoctriné ne change pas facilement d’idée. Qu’on adresse les prières au Père ou au Fils, les deux restent muets, invisibles, absents. Cela confirme que Dieu n’existe pas ou est inutile, puisqu’il ne fait jamais rien pour l’humanité.
    Celui qui peut éviter la sécheresse doit en être l’auteur.
    Le 3 avril 2000, le Roi Mohammed VI disait dans un message : « Cher Peuple, le Très-Haut a voulu que notre pays connaisse cette année de sécheresse ». Voilà un Roi qui identifie le coupable de la sécheresse, le malfaiteur de cette calamité, c’est Allah. Il a bien raison puisqu’aucun malheur n’atteint l’homme sans la permission d’Allah. Le 10.11.2006, les imams d’Algérie effectuèrent une prière de l’istisqaa pour conjurer le spectre de la sécheresse, mais en vain. Allah ne les entendait pas, sinon il aurait prouvé que c’est lui qui en était la cause. Celui qui peut éviter la sécheresse ne peut qu’en être l’auteur. Matthieu 10 – 29 Ne vend-on pas deux passereaux pour un sou? Cependant, il n’en tombe pas un à terre sans la volonté de votre Père.30 Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ce Dieu là ne peut pas prétendre qu’il n’est pas l’auteur de tous nos malheurs, même un moineau ne meurt pas sans sa permission. Les prières seraient utiles pour provoquer une guérison miraculeuse en s’adressant au toubib surnaturel, le petit Jésus thaumaturge-exorciste. Mais voilà, le monde est accablé par les virus de toutes sortes que Dieu nous envoie non pas pour nous guérir, mais pour nous rendre malade, et cela malgré nos prières. Les hôpitaux sont remplis de malades pour lesquels le dieu inutile ne fait rien et les visites à Lourdes ne sont qu’une escroquerie organisée au bénéfice de l’Église.
    Chasser le diable par la prière
    Le décret du « Nouveau rite des exorcismes » est un document publié par le Vatican le 26.1.1999 dans lequel la secte affirme que le diable existe et qu’il faut le chasser par la prière. On a donc formé 150 prêtres exorcistes pour chasser les démons des possédés, par des prières, des supplications, des incantations, des exhortations. On peut éloigner le diable par des prières, mais il faut faire appel à un prêtre-exorciste spécialisé dans le charlatanisme religieux du Vatican. On se croirait au moyen âge, mais l’Église catholique sait que la superstition religieuse, motivée par la peur, est exploitable sans limites. Il faut saisir toutes les occasions pour profiter des faibles, des bigots et des bigotes pour faire croire au pouvoir magique du prêtre exorciste catholique. Le Vatican fait concurrence aux psychiatres. Jésus était déjà un exorciste qui s’amusait à débarrasser un possédé de ses démons pour les envoyer dans des cochons dont il se débarrassa ensuite en les projetant dans la mer. Pauvres cochons. Jean-Paul II comme Paul VI répétaient que l’existence du diable est une Vérité et la plus grande victoire du diable est celle de faire croire qu’il n’existe pas. Il n’y a donc pas d’issue, le diable triomphe toujours et dieu est incapable de l’éliminer. Dieu a comme alter ego le Diable et on ne sait toujours pas pourquoi l’un ne parvient pas à liquider l’autre. A moins que leur amitié soit indéfectible, et éternelle ou que leur force soit égale, ou encore que Dieu est le diable. Un bon dieu qui se prétend « tout-puissant » ne tolère pas un diable qui fait le mal et qui sabote son plan divin, sinon il est coauteur du mal.
    Guide chrétien pour les soldats américains
    Un guide intitulé « Votre devoir de chrétien » est distribué aux soldats américains sur le front pour prier pour le président Bush (4). Voilà les soldats victimes d’une guerre désastreuse provoquée par Bush qui se voient exhortés à prier pour leur bourreau intégriste chrétien, qui dépense pour le massacre des Irakiens et des soldats américains 3OO milliards de dollars par an. Bush et Saddam avaient le même combat, l’un voulait la victoire au nom du Dieu Yahvé (dieu américain), et l’autre voulait la victoire sur l’ennemi au nom d’Allah (dieu irakien) pour la circonstance. Le monde entier sait actuellement que la situation des Iraquiens est bien pire maintenant que sous le dictateur Saddam Hussein et qu’une théocratie au lieu d’une démocratie s’installe dans ce pays.
    Pour chaque grande catastrophe le pape invite les fidèles à prier pour les victimes mais vainement
    Le Pape aussi invite à prier chaque fois qu’il y a des catastrophes naturelles faisant d’innombrables victimes. Bush a demandé la même chose à l’évêque Jakes pour les victimes du cyclone Katrina. Comment interpréter ces prières ? Ces prières sont-elles faites pour remercier le Tout-Puissant ou doivent-elles servir à amadouer le gourou céleste afin d’être moins tsunamisés? Dans un entretien paru dans le quotidien Metro le 7 juillet 2005, le Dalaï-Lama estime que « ceux qui ont péri durant le tsunami avaient un mauvais karma » (5). Il faut en conclure qu’on ne prie pas assez pour améliorer son karma, selon ce gourou bouddhiste. N’est-ce pas du masochisme que de prier pour le bourreau divin auteur de ces catastrophes naturelles ? Lors de l’attentat des « Twin Towers », ceux qui ont survécu parlaient de «miracle» et priaient pour remercier Dieu de ce privilège. Ils ne pensaient pas à aux trois mille morts à cause de ce même dieu sélectif et arbitraire. On priait aussi pour les victimes, sans doute pour qu’elles soient bien admises au ciel, au lieu de se demander pourquoi elles ne pouvaient pas rester sur terre.
    Abus, illusions et impostures (Abbé Jean Meslier)
    Le Curé Jean MESLIER, dont les écrits ont été publiés après sa mort, pour lui éviter le bûcher, écrivait ceci en connaissance de cause, qui peut servir de conclusion avec ce que dit Bertrand Russell: « Sachez donc, mes chers amis, sachez que ce n’est qu’erreurs, abus, illusions et impostures, de tout ce qui se débite et de tout ce qui se pratique dans le monde pour le culte et l’adoration des dieux ; toutes les lois et les ordonnances qui se publient sous le nom et sous l’autorité de Dieu, ou des dieux, ne sont véritablement que des inventions humaines, non plus que tous ces beaux spectacles de fêtes et de sacrifices, ou d’offices divins, et toutes ces autres superstitieuses pratiques de religion et de dévotion qui se font en leur honneur (6).
    Dieu, une idée absolument indigne, d’homme libres ( Bertrand Russell)
    Le grand savant et philosophe Bertrand Russell disait: L’idée de Dieu, avec tous les concepts qui en découlent, nous vient des antiques despotismes orientaux. C’est une idée absolument indigne d’hommes libres. La vue de gens qui, dans une église, s’avilissent en déclarant qu’ils sont de misérables pécheurs et en tenant d’autres propos analogues, ce spectacle est tout à fait méprisable. Leur attitude n’est pas digne d’êtres qui se respectent. […] Un monde humain nécessite le savoir, la bonté et le courage ; il ne nécessite nullement le culte et le regret des temps abolis, ni l’enchaînement de la libre intelligence à des paroles proférées il y a des siècles par des ignorants

  2. IBK fait honte à tous les noirs. Pas seulement les maliens. Il se fait même appeler Elhadji, qui veut qui veut dire ÉTRANGER. Tout un chef d’état qui prend le titre d’étranger dans son pays et la titre en arabe.
    Tout ce qu’on peut dire, c’est que ce individu est un bouffon qui se croit au milieu du centre de danse dans un village!

    • Hotep,
      Merci pour vos commentaires. Nous sommes heureux que vous ayez pu vous exprimer et écrire ce que vous pensez et ressentez.
      Bien à vous et à bientôt.
      Les Kamites

Leave a Reply