Le mensonge du christianisme aux Kamites (Africains) depuis l’esclavage !

Le mensonge du christianisme aux Kamites (Africains) depuis l’esclavage !

Nous devons éviter de dire qu’il n’y a que les Africains pour croire au mensonge.

Le mensonge ne se présente pas à vous comme un mensonge, mais comme une vérité.

Si ceux qui ont le pouvoir à un moment donné, tuent, égorgent, assassinent nos dirigeants, rois, empereurs et guides afin de faire asseoir leur domination par les armes, la manipulation de l’esprit dès le plus jeune âge de leurs cibles, mais aussi et surtout par le moyen de la mise sous/en esclavage physique et spirituel, il devient très difficile, dans la douleur, la confusion et la recherche de solution pour survivre, de distinguer le vrai du faux.

Alors, il ne s’agit pas du fait que les Africains croient au mensonge (ce qui reste du reste à prouver ou démontrer – chose infaisable car sans sens ni logique), mais il s’agit plutôt du fait que le mensonge a été dit aux Africains en leur faisant croire que c’était la vérité.

Aujourd’hui, ceux qui ont eu la grâce de Nos Ancêtres leur ayant permis de découvrir cette supercherie et cette machination diabolique contre le peuple kamite, ont le devoir et l’obligation d’informer leurs frères et sœurs en usant de tous les moyens pour les aider à sortir de ces endoctrinements qui les amènent à faire la guerre contre leurs propres familles et à exclure certains membres de leurs familles au prétexte qu’ils sont païens et seront brûlés dans les flammes de l’enfer, pour  certains, ou n’iront pas au paradis, pour d’autres.

Le Problème et le Mal causés par cette machination sont profonds et cela ne se résume pas à dire que « les Africains sont les seuls à croire aux mensonges ».

Le Mal qui a été fait aux Africaines et aux Africains sur cette Terre, durant plusieurs siècles (près de 6 siècles) n’a pas de commune mesure.

Les crimes et la déshumanisation engendrée dans notre peuple ont traumatisé la plupart de nos ascendants (parents) de telle sorte que certains ne veulent même pas ou plus entendre parler d’autre chose liée à ce long épisode et se réfugient dans « leurs » messes chrétiennes ou « leurs » communautés musulmanes (certes une apparente protection et un confort illusoire).

Le traumatisme créé par ce séisme cultuel et culturel a laissé des traces indélébiles dans la mémoire collective de plusieurs générations qui continuent de perpétuer la fuite et l’instinct de survie de certains de nos ancêtres qui en avaient mare de souffrir de l’esclavage et de la colonisation.

Nous en voyons aujourd’hui une forme nouvelle avec l’esclavage mental, mais sans commune mesure avec ce que nos ancêtres ont vécu.

 

Au final :

– nous avons une société déchirée sur le plan social, spirituel, cultuel, culturel, économique, politique, sociétal, stratégique et même générationnel

– nos repères ont été remplacés par des repères et des références occidentales

– nos idées et modes de pensées ont été travestis depuis certains de nos parents et nous devons encore combattre certains de nos propres familles afin de leur faire comprendre ce grand mensonge mondial et ce complot perpétré contre nous depuis des siècles avec l’aval du pape Nicolas V, Tommaso Parentucelli (1398-1455), le 8 janvier 1454, date de la déclaration de la guerre sainte contre l’Afrique dans la bulle papale « Romanus Pontiflex ».

– nos structures de société et d’éducation ont été remplacés à dessein par une structure désastreuse pour notre peuple mais profitable à l’oppresseur… (la liste est longue et ne mérite pas d’être exhaustivement énumérée ici)

 

Contre ce crime :

Nous devons nous valoriser nous-mêmes

Nous devons avoir comme repères nos mères et pères encore à la maison (ancrés dans notre tradition kamite)

Nous devons aimer toutes nos sœurs et tous nos frères même si nous ne partageons pas le même avis ni la même vision qu’eux.

C‘est à nous de faire tout notre possible pour les (r)amener à découvrir ou à redécouvrir cette vérité cachée sur notre Civilisation et Tradition, qui sont notre Héritage commun.

Non l’Africain ne croit pas facilement aux mensonges.

L‘oppresseur a détruit l’Africain et aujourd’hui ceux qui sont sujets aux tromperies ne sont pas forcément l’Africain non cultivé ou ignorant (soit-disant ignorant), mais ceux qui ont été instruits selon le modèle d’éducation occidental ou aucun livre kamite n’est enseigné, recevant ainsi la connaissance (fausse, évidemment, sur son histoire, ou, judicieusement et de manière subliminale, modifiée) qui remplira son esprit jusqu’à ras bord, ne laissant plus la place à la vérité sur sa propre histoire.

Et cet Africain détruit, s’évertuera, consciemment et inconsciemment, à convaincre ses sœurs et frères que ce qu’il a appris et ce qu’il sait de son éducation occidentale est ce qui doit être suivi.

L‘oppression est aussi au niveau spirituel où des cercles initiatiques occidentaux ont eu lieu pour apprendre à leurs adeptes à diminuer l’esprit du kamite non aguerri ni initié, de sorte à le soumettre par la pensée, par le contrôle de sa volonté et par des serments directement ou indirectement engagés et portés à son crédit…

Le Kamite, l’Africain authentique, celui qui a résisté à la perversion de son esprit et de son coeur, celui qui a survécu à la conversion, celui qui n’est pas acquis à cette fausse cause, celui qui est non soumis à ce pacte impérialiste et suprémaciste :
Est fort, Est vivant, Est sain : Ankh Uja Seneb (Vie Santé Force)
Est au-dessus de tout cela (nous ne cherchons à convertir qui que ce soit)
Est prêt à résister à toute attaque et à survivre à quasiment tout (notre Histoire le démontre depuis 6254 ans)

C‘est pourquoi nous sommes encore là, à Kamita et dans la Diaspora, malgré tout ce qu’on nous a fait subir.

À notre tour de redonner à nos sœurs et frères la force de trouver la voie du rétablissement pour qu’ils puissent, par le truchement de nos Ancêtres Méritants, rentrer à la maison.

 

Les articles suivants, disponibles sur notre site nous/vous aideront à rester focalisés sur notre leitmotiv et ce qui doit viscéralement nous amener à délaisser la reprise à notre compte de ce que souvent nos agresseurs disent de nous, en réalité cela concernera uniquement quelques-uns, négligeables, mais pas tous :

http://3rna-maaya.com/2013/09/18/pourquoi-le-site-web-de-3rna-maaya/

http://3rna-maaya.com/2015/01/26/prestation-de-serment-du-candidat-a-linitiation-au-komo/

http://3rna-maaya.com/2013/09/19/de-lalienation-de-lhomme-noir-a-la-negation-sa-compagne-des-millions-dannees/

http://3rna-maaya.com/2013/09/28/de-la-peur-de-rentrer-a-la-maison/

Pour les Kamites

 

Kodjo Tizié

Secrétaire à la Communication, 3RNA-Maaya

Mardi 07 Août 2018

 

La version PDF téléchargeable de cette réflexion est ici: Le mensonge du christianisme aux Kamites (Africains) depuis l’esclavage !

 

Leave a Reply