Quatre scénarios pour restaurer l’honneur du Mali

Quatre scénarios pour restaurer l’honneur du Mali

Hotep à toutes et à tous.

Bonne lecture vigilante et critique de cet article

Quatre scénarios pour restaurer l’honneur du Mali

Humilié dans ses frontières coloniales par des dirigeants qui le
prennent pour « un gros gibier sur lequel tout le monde peut prélever
le morceau de son choix », discrédité partout dans le monde du fait de
la frilosité de bon nombre de ses intellectuels sur les questions de
sa survie, qui préfèrent s’illustrer en ergotant sur des détails
souvent insignifiants, le Mali est aussi abandonné par son peuple qui
accepte le partage de ses lambeaux, pour quelques billets du toujours
actuel Franc des Colonies d’Afrique par résignation sinon par
fatalisme, donc, par lâcheté à la suite de Guides Religieux
usurpateurs incompétents des Pensées, des Paroles et des Actes de leur
Dieu.

Les Valeurs Morales Kamites (Africaines) et Maliennes semblent
disparues des Cœurs, Siège de la Conscience et de l’Intelligence.

Ce second tour de l’élection présidentielle, s’il a lieu, aboutira,
fort probablement, au maintien de celui qui se prend pour un empereur
de droit divin, Ibk.

Ce Grand Destructeur de sa Matrie qui n’est aimé que des
Anti-Matriotes comme lui, prêts aux mêmes magouilles diverses et
insultantes au bon sens, pour qu’il continue de se prendre pour ce
qu’il n’est pas.

Ces mêmes Anti-Matriotes qui savent pertinemment qu’un second mandat
lui permettra d’affiner une stratégie globale dans laquelle serait
inscrite sa succession par son fils à l’exemple de certains de ses
pairs qui on rêvé et qui continuent de rêve d’une Présidence à vie
transmissible par voie héréditaire.

Ces Anti-Matriotes, qui prennent les Maliens, non pas pour moins
intelligents, mais pour plus idiots qu’eux-mêmes, sont tout disposés à
le laisser faire ; dès l’instant où ils participent au festin macabre
sur leur propre pays.

Francs-maçons déguisés, pour l’essentiel, ils comptent sur la
solidarité de leurs frères de la Cédéao et de l’Union Africaine ainsi
que sur le donneur d’ordre, la France-Afrique, pour soutenir leur
futur Président, Ibk.

Pour restaurer l’honneur de notre Matrie et la réinstaller dans sa
dignité, il y a, entre autres, quatre scénarios possibles.

Scénario 1. Si un second tour d’avance truqué, Ibk passe et  revisite
l’histoire de sa famille et de ses Vénérables Ancêtres. La sagacité
d’esprit qui lui a permis d’être un spécialiste de langues mortes,
comme le latin, peut et doit lui faciliter la compréhension des
Pensées, des Paroles et des Faits et Gestes de celui dont il se
réclame, Sundiata Keta, unificateur de peuples avec ses compagnons
d’armes, législateur hors pair avec ses compagnons d’armes, modèle de
respect de toutes les créatures pensantes et de toutes les créatures
pensantes et parlantes avec ses compagnons d’armes, répartiteur et
garant du bien-être social, avec ses compagnons d’armes.

Si Ibk s’inflige cette démarche salutaire, il aura le courage de
s’affranchir de toute contrainte, même au prix de sa vie qui
appartient à son peuple et non l’inverse ; il respectera la sacralité
de la Parole Donnée et tiendra immédiatement ses deux promesses
majeures : libérer le nord et lutter efficacement contre la
corruption.

Seulement en est-il capable ?

Scénario 2. Depuis l’avènement du Mali dit démocratique, l’opposition
politique, minée par ses divisions sur fond d’intérêts personnels de
partis, est inaudible, incolore, insipide, car incapable d’union
devant l’urgence du monde ; c’est-à-dire imposer l’alternance.

Ce qu’elle réussirait, facilement dirons-nous, si elle abandonne ses
calculs mesquins de ralliement à Ibk pour quelques miettes de son
pouvoir absolu.

Pour cela, elle doit tomber le masque de l’appartenance, pour une
large majorité, à la franc-maçonnerie manipulatrice de toujours,
particulièrement des peuples kamites (africains) dont les dirigeants
sont lobotomisés pour rejeter tous les repères culturels qui devraient
faire d’eux d’autres acteurs actifs dans la gestion des affaires de
l’humanité.

Les partis de l’opposition auront-ils le courage de renoncer
ouvertement à une participation honteuse du dépeçage de leur Matrie,
le Mali ?

Scénario 3. Prenant enfin conscience que la voie est sans issue dans
laquelle son avenir est engagé par les politiques, ses pères et mères,
ses aîné(e) et promotionnaires anti-matrioes, épuisée par toutes les
misères existantes et à venir infligées au peuple, la jeunesse résiste
à l’envie incompressible d’aller chercher à survivre ailleurs et
décide de constituer un front de refus significatif dans le pays.

Un groupuscule se révolte. Ce soulèvement fait rapidement tache
d’huile. Car une révolution commence toujours par l’action déterminée
d’une minorité.

Personne ne sait quand elle va commencer, pour quelle durée, ni
comment elle va se terminer.

Les forces de répression, Police, Gendarmerie et Armée,le cas échéant,
souvent droguées, se ravisent dans la durée, lorsque tombent les
effets désastreux des psychotropes leur rendant ainsi la lucidité.

Elle se solde toujours par plusieurs morts, des dizaines voire des centaines.

Elle se solde toujours par la fuite à l’étranger des commanditaires de
la répression ; car la jeunesse, suivie par ses parents dans les rues,
se bat avec l’énergie du désespoir.

Scénario 4. L’Armée prend ses responsabilités en épargnant le pays du
scénario 3.et/ou l’accompagnant.

Après analyse de la situation, devant le doute sur le changement de
cap de la politique du gouvernement décidée par Ibk,  ne croyant pas
en la capacité de l’opposition à imposer une alternance pacifique,
elle se persuade que le peuple préfère aller à l’aventure avec elle
plutôt que de continuer à vivoter dans la misère, l’humiliation et le
déshonneur.

Pour sa crédibilité, elle annonce, avec sincérité, qu’elle gardera le
pouvoir le temps d’organiser des élections transparentes afin de le
rendre le pouvoir aux Véritables Matriotes du pays.

Elle s’engage à associer à la gestion du pouvoir temporaire, les
Authentiques Matriotes connus de tous, n’ayant jamais participé au
dépeçage du pays.

Puissent nos Vénérables Ancêtres aider à mettre fin à la trahison qui
fait régresser le Mali au rang des dernières des nations.

Amon !!!

Doumbi Fakoly

Dimanche 05 Août 2018

 

Leave a Reply