La Renaissance kamite passe obligatoirement par trois démarches courageuses simultanées

Doumbi Fakoly

La Renaissance kamite passe obligatoirement

par trois démarches courageuses simultanées

Première partie

Sur toute la surface de la terre, notre peuple est le seul qui n’existe que par sa présence physique, toujours conjuguée au temps de l’esclavage, les chaînes corporelles étant substituées aux chaînes mentales.

Nul besoin d’être un expert de la science raisonnante ou un spécialiste de la science intuitive pour le constater.

Imbus, pour masquer leur complexe d’infériorité, d’une prétendue supériorité raciale portée par le délire d’un Dieu négrophobe, médiocre imitateur de la Mère-Père Primordiale, tous les prédateurs s’acharnent, avec succès, au partage de notre Matrie Kamita.

Notre lobotomisation inductrice de notre tendance morbide à l’auto-flagellation explique notre survie de zombie.

Nous avons été coupés et nous acceptons, sans en être tout à fait conscients, de rester coupés de Notre Source de Vie Ancestrale.

Nous ignorons que l’instrument opératoire de notre lobotomisation est l’ensemble des fluides négatifs déversés sur nous et entretenus par les noms étrangers, par les sociétés secrètes étrangères et par les Génies Tutélaires et les Égrégores étrangers dont la fonction est de servir Uniquement et Essentiellement les peuples qui leur sont alliés..

À l’évidence, les intérêts de ces peuples étrangers sont aux antipodes des nôtres.

L’urgence pour la Renaissance Kamite est, par conséquent, la Reconnexion à notre Source de Vie Ancestrale.

Elle passe obligatoirement par trois démarches courageuses et simultanées.

1) Tout nom judéo-chrétien, musulman ou autre différent de nos prénoms et noms, déplace notre conscience historique vers des zones géographiques extérieures et donc vers des aires de civilisations étrangères à Kamita.

Dès lors, nous cherchons à nous réaliser dans la peau et dans la mentalité de nos modèles, hier imposés par l’impérialisme religieux, aujourd’hui empruntés par ignorance mimétique.

Ainsi, chacune des millions de fois où nous nous interpellons par ces noms étrangers, est une démarche de rejet intégral de nos Vénérables Ancêtres mis à la poubelle de l’histoire.

Avec, en prime d’auto-flagellation, le mépris et l’accusation portés contre eux d’avoir été les ennemis du Dieu Ternaire (l’Éternel – le Père de Jésus – Allah)

Est-il besoin de rappeler les élucubrations racistes de ce dernier ; à travers les récits farfelus de Noé, Moïse, Jésus, Mohamed, etc. ?

Il est importantissime de savoir que le prononcé des noms judéo-chrétiens et musulmans, notamment, plusieurs millions de fois quotidiennement, a un double objectif.

Tout mot se transformant en onde positive ou négative conforme à l’intention qu’il contient, il est palpable que ces noms étrangers véhiculent des fluides positifs pour leurs peuples et, inversement, des fluides négatifs pour les peuples dont ces derniers ont choisi de faire leurs ennemis.

Les fluides positifs envoyés à leurs Ancêtres par le prononcé de ces noms, rend fluide l’autoroute d’énergie qui les relie à ces peuples afin que leur soutien et leur accompagnement soient toujours et de plus en plus dynamiques.

En pure perte et à notre détriment, consciemment et inconsciemment, directement et indirectement, volontairement ou non, nous contribuons à cela.

En effet, les Ancêtres d’un peuple n’ont d’obligation qu’à l’endroit de leurs descendants et d’eux seuls.

Le premier objectif est donc de nous priver de tout soutien de nos Vénérables Ancêtres puisque nous avons coupé tout lien avec eux, et puisque l’autoroute d’énergie qui nous relie à eux est à l’abandon.

Le second objectif est aussi évident : puisque nos Vénérables Ancêtres ne peuvent nous protéger en contrant l’énergie négative que les autres nous envoient, nos facultés de réflexion sont anéanties.

Et notre lobotomisation peut continuer à outrance.

Il ne faut pas s’étonner que nos prétendus Grands Intellectuels, bardés de diplômes de toutes les universités et grandes écoles occidentales et d’ailleurs, soient prêts à soutenir, mordicus et sans la moindre honte que la Bible et le Coran sont les paroles descendues du ciel par le Dieu ternaire.

Pour aider notre communauté à retrouver sa lucidité, rapidement, il faut la mettre à l’abri de cette lobotomisation qu’elle entretient malgré elle.

Il est impératif de rejeter tout prénom et tout nom étrangers à notre peuple au profit des nôtres et des nôtres seulement.

Il n’est pas forcément nécessaire d’aller devant les tribunaux pour ce faire ; il faut et il suffit de choisir un prénom et/ou un nom authentiquement kamite par lequel toute la communauté peut nous appeler.

Il peut être celui d’un Ancêtre Méritant de la famille ; il peut être celui d’un Ancêtre Méritant d’une autre famille ou de la Grande Famille de l’époque glorieuse de Kamita.

Doumbi Fakoly


Doumbi Fakoly

La Renaissance kamite passe obligatoirement

par trois démarches courageuses simultanées

Deuxième partie

2)– La Franc-maçonnerie, la Rose Croix et toute société secrète étrangère ou d’inspiration kamite, tuent ou, à tout le moins, afin de survivre, participent à l’étouffement de notre Spiritualité.

Tous les rituels, ou presque, de toute société secrète consiste en la mobilisation d’entités du monde invisible pour l’atteinte d’objectifs terrestres.

Tandis qu’ils sont positifs pour ses membres, les fluides dégagés par ces entités de l’invisible sont hautement négatifs à tout étranger dépourvu de protection de même nature ; car ils sont comme des nuages denses qui troublent la vue intérieure, donc la lucidité.

Comme son nom l’indique, la société secrète est constituée d’un groupe d’hommes et/ou de femmes qui opèrent dans le silence et la discrétion pour la réalisation du bien-être social pour ses membres, pour sa communauté raciale ; exclusivement.

Ces objectifs sont connus d’eux seuls et leur réalisation exigent l’obligation de réserve et d’application stricte de ses directives.

Tout membre, par exigence, renonce à sa liberté et à son indépendance à son profit.

C’est ce qui explique que les Kamites lobotomisés et auto-flagellés, lorsqu’ils arrivent au pouvoir, sont obligés de trahir notre peuple par fidélité à leur engagement donné à nos bourreaux avec comme contrepartie quelques avantages empoisonnés ; tels l’exercice du pouvoir ou la participation au dépeçage de nos pays.

Il convient, par conséquent, de rompre, ici et maintenant, d’avec les sociétés secrètes étrangères pour échapper aux fluides négatifs abrutissants qui bombardent nos parents qui sont leurs membres, durant leurs travaux mystiques collectifs ou individuels.

Aucun peuple ne pouvant vivre dans la souveraineté sans société secrète, nous saurons alors, en retrouvant et en exerçant notre lucidité, que nous avons été et sommes toujours victimes du mensonge qui diabolise les nôtres.

Parce qu’aucune société secrète étrangère n’a les compétences mystiques et la noblesse des nôtres, elles ont été décrites comme des lieux de production essentiellement du mal nourri par des fétiches sanguinaires.

Notre abêtissement, notre crédulité enfantine, nous ont empêché de faire les comparaisons indispensables pour savoir que les sociétés secrètes étrangères qui occupent illégalement notre espace mental font elles aussi des sacrifices sanglants tenus cachés.

Nos Vénérables Ancêtres nous exhortent et nous encouragent à réparer le mensonge et à revenir à leur philosophie du service oblatif du peuple.

Car les sociétés secrètes qu’ils ont créées ont pour unique but d’accompagner et de protéger la société, toute la société, de tout danger extérieur et sur tout de tout danger intérieur ; sachant que le danger intérieur prépare le terrain au danger venant de l’extérieur.

Le serment de fidélité absolue est automatiquement consubstantiel à la vue des objets sacrés et au déroulement complet du rituel d’admission.

Le non respect de la prestation du serment incontournable de ne jamais trahir la société, le peuple, au servir/service desquels sa vie est dédiée est sévèrement sanctionné pour la contrevenante ou le contrevenant.

C’est pour cette raison que se gardent de se faire initier, les autocrates, les despotes, les oppresseurs, les tyrans qui livrent notre peuples à nos pires ennemis, pour continuer de rester leurs chiens de garde en confisquant le pouvoir lors d’élections truquées et en vue de le transmettre à leurs enfants également préparés pour renier notre peuple.

Nous devons impérativement inverser cette tendance maléfique, dépersonnalisante et honteuse, par l’initiation dans les sociétés secrètes authentiquement kamites qui seront un contrepoids efficace à toutes celles étrangères qui pompent notre énergie vers des causes qui ne sont pas les nôtres.

Pour devenir les dirigeantes et les dirigeants qu’il nous faut, la jeunesse kamite sera formée dans nos sociétés secrètes authentiques disséminées dans tous les enclos coloniaux dans Kamita.

Elles ont pour noms, entre autres, Vaudu, Mbog, Buity, Komo, Nia, Djé, Komian, Poro, etc.

Il faut savoir que ces différentes appellations s’expliquent seulement par les migrations à partir d’un tronc spirituel commun.

Malgré les quelques différences de manifestation extérieures pour le public, dans la case sacrée ou dans le bois sacré, le rituel est le même qui implique les même acteurs de l’invisible.

Un ou plusieurs collèges de Grands Initiés, auront en charge d’écarter de la route de nos protégés tous les traîtres francs-maçons, rose-cruciens (ou rosicruciens) et autres et les imposeront par les moyens occultes dont ils détiennent la connaissance.

Mais il faudra être vigilante, vigilant pour ne pas tomber dans le piège de celles dont des prêtres et prêtresses acceptent le moindre compromis avec des candidats leucodermes.

Doumbi Fakoly


Doumbi Fakoly

La Renaissance kamite passe obligatoirement

par trois démarches courageuses simultanées

Troisième partie

3)– La spiritualité est la gestion des rapports du Monde Visible au Monde Invisible.

Les troisièmes acteurs dans la pratique de la spiritualité aux fins de tirer le meilleur avantage du monde invisible sont les Génies des quatre éléments (Terre, Eau, Air et Feu) et les Égrégores.

Tandis que les premiers sont de nature divine, directement émanés de la Mère-Père Primordiale (Dieu dans les sociétés patriarcales) les seconds sont la production de la pensée humaine.

Comme pour les noms et les sociétés secrètes, la raison d’être des Génies Tutélaires et des Égrégores est de construire le bonheur des peuples alliés et de combattre leurs ennemis.

En tournant le dos à nos propres Génies Tutélaires et à nos propres Égrégores, nous laissons le champ libre à ceux de nos pires ennemis.

Plus grave encore, nous leur envoyons quotidiennement, en pure perte, notre énergie en renfort à celle de nos ennemis pour accroître leur puissance d’actions positives à l’endroit de ces derniers.

Tous les chants et danses, toutes les offrandes et sacrifices, toutes les prières, invocations et incantations que nous faisons, dans nos langues leucodermes et arabe à leur adresse sont les voies par lesquelles s’achemine cette énergie.

Il est aisé de démasquer plusieurs Génies Tutélaires et Égrégores étrangers ennemis.

La liste est longue. Elle va de leurs prétendus anges à leurs prétendus prophètes intermédiaires entre leur Dieu et toute l’humanité. Ces derniers ont été fictifs dans la réalité historique mais le prononcé de leurs noms leur donne une existence dans le monde invisible en les densifiant en bloc d’énergie agissante.

Il est urgentissime de nous reconnecter, au plus vite, aux Génies Tutélaires et aux Égrégores avec lesquels nos Vénérables Ancêtres ont tissé des relations privilégiées pour assurer notre bien-être social.

Ces relations sont aussi éternelles que la Vie ; c’est-à-dire comme la Mère-Père Primordiale.

Ils ne sont même pas en sommeil, car le sommeil n’existe pas dans le monde invisible où la vibration du fluide universel est perpétuelle.

Nous devons mettre fin à leur attente de reconnexion.

Pour aller à l’unité, et donc éviter d’éventuelles querelles de clochers, nous pouvons certes continuer de nourrir les Génies tutélaires et les Égrégores des différentes sociétés secrètes kamites ou même d’en créer.

Mais, à l’évidence, la sagesse et l’efficacité conseillent de renouer, ici et maintenant, en attendant l’occurrence de circonstances favorables, avec un de nos plus anciens.

Le choisir en Kamita Antique, devrait faire l’unanimité et taire toute forme de nationalisme et « d’ethnicisme) étriqué.

À travers un rituel convenable, un groupe de Kamites de la diaspora et du continent a choisi la Déesse Sekhmet, soldate préférée d’Amon-Râ, et protectrice de Pharaon et de Kamita.

http://3rna-maaya.com/2018/08/05/celebrons-ensemble-le-retour-de-sekhmet-aat/

http://3rna-maaya.com/wp-content/uploads/2018/08/Bulletin_Sekhmet_02_.pdf

Les oracles ont révélé son acceptation ÉVIDENTE ET EMPRESSÉE à jouer le rôle qui a toujours été le sien. C’est-à-dire protéger son peuple contre les ennemis d’où qu’ils viennent, qui qu’ils soient.

Par le biais des oracles, elle a donné quelques informations capitales dont les suivantes :

  • ses jours puissants sont les cinq (5) jours épagomènes, mais on peut l’invoquer chaque autre jour

  • ses heures sont 12h et 15 et 18h de chaque jour ; mais elle est à l’écoute chaque heure

  • sa couleur est le Rouge

  • ses animaux sacrificiels sont le bouc rouge ou brun, le coq ou la poule rouge ou tacheté(e) de rouge ou brun (e)

  • sa boisson, douce ou forte, est de couleur rouge,

  • ses plantes sont de couleurs rouge

  • son parfum est l’encens naturel

  • son huile est le beurre de karité

  • son symbole est l’arc-en-ciel

Ce qui n’a pas de nom n’existe pas car c’est le nom qui confère la vie ; et aucune société n’a été en panne de mot pour désigner une réalité qu’elle a vécue.

Par conséquent, il faut et il suffit que chaque jour, à n’importe quelle heure, nous appelions la Grande Déesse par son nom pour qu’elle reprenne sa Vie Active et combattante farouche face à tous les Génies Tutélaires et Égrégores ennemis.

Il n’est demandé à personne d’abandonner les Génies Tutélaires et Égrégores de sa société secrète authentiquement kamite ou de la famille.

Il est seulement demandé, avec insistance, de leur ajouter Sekhmet car l’énergie qui lui sera envoyée pour accroître sa densité et à sa capacité d’action sera à la mesure de notre mobilisation.

Les Génies Tutélaires et les Égrégores ennemis reçoivent journellement et durant des cérémonies spéciales, l’énergie de plusieurs millions de leurs protégés.

Voilà pourquoi, plus nous sommes nombreux, à travers la planète, plus nous enverrons à Sekhmet l’énergie dont elle a besoin pour nous protéger.

Nous serons à l’abri de tous les fluides négatifs produits pour nous lobotomiser, embrouillant notre lucidité.

Toutes les formules respectueuses pour se reconnecter sont bonnes.

L’intuition de chacune, de chacun, lui insufflera les pensées, les paroles adéquates pour appeler Sekhmet et se placer et, surtout, place notre peuple sous sa protection inviolable.

Même le simple prononcé de son nom sera une contribution majeure. Et pourquoi pas le fredonner.

Pour ce qui est des libations, elles peuvent être faites avec de l’eau et une ou plusieurs boissons douces ou fortes de couleur rouge.

Quant aux offrandes, Sekhmet accepte volontiers les fruits, les plantes, les fleurs, les boissons douces ou fortes de couleur rouge, venant des végétariens(nnes) et des végétaliens (nnes).

Conclusion :

Nous avons toutes et tous compris que notre domination sur le plan matériel et le détournement de nos richesses sont le fait du capitalisme.

Nous avons longtemps cherché à contrer ce système d’exploitation avec l’espoir de la naissance d’une bourgeoisie nationale.

Nous avons commencé à comprendre que le capitalisme prospère sur notre absence de Matriotisme ; car même la bourgeoisie nationale, là où elle existe, a fait une classe de nouveaux riches alliés aux objectifs du capitalisme.

Nous avons commencé à comprendre que le comportement anti-matriote des détenteurs nationaux du pouvoir politique, financier et même religieux et coutumier, est porté par une lobotomisation poussée et une auto-flagellation non moins poussée.

Nous avons commencé à et nous continuons de dénoncer ces deux maux horribles par les études historiques, scientifiques, sociales, religieuses.

Rien n’y fait encore.

Car nous n’avons pas établi les rapports du monde Capitaliste à ses Génies Tutélaires et à ses Égrégores qui le portent et l’accompagnent depuis le plan subtil où se détermine la place de chaque peuple pour sa survie et son bien-être social.

À l’évidence, nous devons, ici et maintenant, faire appel, en masse, à notre propre Vision du Monde Ancestral et nous devons, en masse, pratiquer notre propre Spiritualité.

Ses fondements sont : nos prénoms, nos noms, nos sociétés secrètes, nos Génies Tutélaires et nos Égrégores.

Il faut noter que dans nos sociétés secrètes ce sont nos langues maternelles et paternelles seules qui permettent de dialoguer avec les Ancêtres et les Objets Sacrés et les Génies Tutélaires et les Égrégores.

Il faut noter également que même si pour l’heure, nous n’avons pas encore réveillé les Medu Neter (les hiéroglyphes) ce sont nos mêmes langues maternelles et paternelles qui communiquaient avec Sekhmet.

Par ailleurs, toute parole se transformant en ondes, les langues coloniales peuvent, pour celles et ceux qui n’ont pas d’autre possibilités, être utilisées pour s’adresser à Sekhmet.

Puissent nos Vénérables Ancêtres continuer à nous inspirer la Pensée Juste, la Parole Juste et l’Acte Juste.

Amon !!!

Bon courage à nous toutes et tous.

Vie Santé et Force.

Doumbi Fakoly

Cet article existe au format PDF, que vous pouvez télécharger ici: La Renaissance kamite passe obligatoirement par trois démarches courageuses simultanées_

Leave a Reply